Galerie Maria Lund


The Blue Room
digigraphie
98 x 128 cm - 2015
Tout un volet de l’art et de la littérature occidentale attribue à la nature une « bonté innocente », et la relie à la métaphore du Paradis perdu… Helene Schmitz, loin de cette vision idyllique, explore le côté obscur de la nature, ce qu’elle a d’insatiable, de menaçant, - parfois - de cruel, et traite des représentations que nous nous en faisons, des projections que nous lui associons.
Elle interroge ces espaces fascinants où nature et culture se rencontrent, dans des créations qui attirent irrémédiablement et suscitent l'angoisse... une ambiguïté qui se manifeste dans l’approche formelle, à travers la coexistence d’un grand dépouillement et d’une exaltation par la lumière.
Helene Schmitz est née en 1960 en Suède, elle vit et travaille actuellement à Stockholm. Elle expose ses photographies depuis les années 1990 en France et en Scandinavie, mais aussi aux USA, en Amérique du Sud et au Japon. Une partie de son activité est également consacrée à la publication d’ouvrages maints fois récompensés.