Galerie Maria Lund


Waltz
crayon, crayon de couleur, aquarelle, acrylique sur papier
36 x 48 cm - 2015

Les œuvres sur bois sculpté et les dessins de Yoon Ji-Eun (née en 1982 en Corée du Sud) dépeignent la vie ordinaire, celle des rites et des jours qui se ressemblent, la ronde des tâches quotidiennes où s'oublient ses personnages, dans un environnement riche en couleurs, volumes et perspectives.
Ici on tourne, comme dans nombre de danses traditionnelles où l'on se donne la main en cercle dans un mouvement à l'infini... il règne une impression de flottement. L'échelle et la nature des paysages varient constamment, des scènes miniatures juxtaposées aux topographies monumentales ; d'une nature parfaitement reconnaissable, l'œil passe à des formes strictement géométriques, comme des références à un discours d'arts plastiques. Des mondes dans des mondes dans des mondes...
Les œuvres préservent leur énigme – ne laissant aux personnages sans visage que la possibilité de poursuivre leur ronde, d'exécuter les mêmes tâches, dans des univers où seul l'environnement change.